Les ports du canton de Beauvoir-sur-Mer sont essentiellement des ports d’échouage qui ne sont praticables qu’à marée haute. Leur activité principale est l’ostréiculture. La configuration des rives et l’absence de quais ont rendu nécessaire la construction de pontons le plus souvent en bois.

port du bec maree basse 2
le port des Brochets
port des champs  2.pg

Ils sont situés à l’embouchure des étiers principaux du littoral. Bouin a la particularité d’avoir quatre ports à vocation ostréicole sur son territoire : le port des Brochets le plus au nord, qui a fait l’objet de travaux importants de défense contre la mer à cause de l’augmentation du niveau des océans ; le port de la Louippe ; le port des Champs : le premier port de la baie construit entre 1854 et 1860 ; et le plus important : le port du Bec. Situé sur l’embouchure de l’étier du Dain, à cheval sur la commune de Bouin et de Beauvoir-sur-Mer, le port du Bec accueille une grande partie de la flottille ostréicole et de pêche de la Baie de Bourgneuf. Ses appontements, dans un semblant de désordre, forment un entrelacs de perches qui rappelle les ports de la mer de Chine, ce qui lui a valu le nom de « Port Chinois ».

Situés à la limite sud du canton, à l’embouchure de l’étier de Sallertaine, les pontons du Pont Noir, abritent une flottille de bateaux armés pour la pêche aux casiers et aux civelles