La commune se situe à la pointe d’un éperon rocheux qui sépare en deux le marais breton Nord. Un silo romain situé dans la propriété de la Butte, atteste de l’occupation de cet endroit Eglise romane de beauvoir sur merdès l’époque romaine. Le bourg se construisit dans la seconde moitié du 17ème siècle sur un ancien site gallo-romain, autour du prieuré fondé par Saint Philbert, abbé de Noirmoutier. Un important château fut édifié au 11ème siècle en direction de l’Ile de Bouin ; il joua un rôle important lors de la guerre de Cent Ans. L’Édit de Nantes fait de Beauvoir une place forte où les protestants entretenaient une garnison militaire garantissant leurs libertés. En 1689, Louis XIV mit fin à cette autonomie en donnant l’ordre de raser ce château dont il ne subsiste plus rien. Lors de l’insurrection vendéenne, Beauvoir fut la première paroisse à se soulever dans le département, en mars 1793.

Beauvoir sur Mer, chef -lieu de canton, est un carrefour aux portes de l’Ile d’Yeu et de l’île de Noirmoutier. Cette situation privilégiée favorise le développement de l’industrie et des entreprises artisanales.

L’agriculture est encore aujourd’hui performante dans les polders. L’ostréiculture fit son apparition dans les années après-guerre. Les ostréiculteurs exploitent les parcs en baie de Bourgneuf .

Le tourisme est un atout pour cette commune ; le Passage du Gois, route submersible qui relie le continent à l’île de Noirmoutier, est un site exceptionnel, très fréquenté par les amateurs de pêche à pied.